Colloque « Quand montrer c’est faire : performer la séance », les 11 et 12 décembre, INHA

Mis en avant

« Il n’a d’autre référent que sa profération : c’est un performatif », énonce Roland Barthes pour définir le discours amoureux dans ses célèbres Fragments.

La séance cinématographique peut, elle aussi, s’envisager sous l’angle de la performance : le film étant projeté, « agi », activé, par la tenue de la séance. Faire de la séance de cinéma un acte, penser ce qui fonde l’expérience cinématographique, voilà ce qui motive la tenue de ce colloque. La notion de séance requiert en effet une attention renouvelée, suivant les évolutions esthétiques, technologiques et sociales qui touchent au médium filmique et à ses modalités de monstration. Ces deux journées d’études et de projections, en présence de chercheurs, programmateurs, archivistes et artistes invitent à penser l’archéologie et les formes de la séance cinématographique en tant qu’acte performatif.

Engagé en 2017, le projet Séance(s) porté par l’association Kinétraces articule un ensemble de manifestations scientifiques et de valorisation autour de la notion de séance de cinéma (journée d’études, séminaire, publications, projections) – avec le soutien de la Maison de la recherche de l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, du laboratoire CERILAC et de l’Ecole Doctorale 131 de l’Université Paris Diderot – Paris 7 et du laboratoire ESTCA de l’Université Paris 8.

Colloque organisé à l’INHA (2 rue Vivienne, 75002 Paris), Auditorium et salle Warburg, les 11 et 12 décembre 2018.

Programme

MARDI MATIN (11 décembre) – Auditorium

8h30 : Accueil des participants (salle Warburg)

9h : Introduction au colloque

Manon Billaut, Céline Pluquet, Charlotte Servel et Elodie Tamayo, comité organisateur et scientifique

La séance comme médium : performances, intermédialité

Modération : Romain Piana, maître de conférence en études théâtrales à l’Université Sorbonne nouvelle – Paris 3

9h15 : « Perhaps all the dragons de Berlin ou la performance cinématographique de six degrés de séparation »

Marion Brun, docteure en littérature française et professeure agrégée à l’Université de Valenciennes.

9h45 : « Cinéma vivant »

Erik Bullot, cinéaste, théoricien et enseignant à l’École nationale supérieure d’art de Bourges.

10h15 : « Surface Tension : quand l’Exploding Plastic Inevitable (EPI) warholien vrillait les nerfs »

Valerie Jottreau, doctorante en cinéma à l’Université Paris 8.

11h15 : PAUSE

Séances du futur : techniques et imaginaires

11h30 : Table-ronde avec Michael Couzigou, directeur de l’Atelier des Lumières et Camille Lopato, fondatrice de Diversion Cinéma.

13h : DÉJEUNER (salle Warburg)

MARDI APRÈS-MIDI (11 décembre) – Auditorium

Performer la séance de patrimoine

Modération Marie Frappat, maîtresse de conférence en cinéma à l’Université Paris Diderot – Paris 7

14h30 : « Âmes de fous (Germaine Dulac) : lecture théâtralisée »

Emilie Cauquy, responsable de l’accès et de la valorisation des collections films de la Cinémathèque française, et Clément Lafite, archiviste à Ciné-Archives et chercheur auprès de Light Cone sur les fonds Dulac.

15h15 : « Conserver l’héritage du spectacle cinématographique »

Jean-Pierre Verscheure, chercheur et restaurateur dans le domaine de l’archéologie technologique du cinéma, professeur honoraire à l’INSAS, président de Cinévolution Studio.

MARDI SOIR (11 décembre)

Les séances de salon.

Projection privée en appartement. Ciné-concert sur invitation.

MERCREDI MATIN  (12 décembre) – Salle Vasari

9h : accueil des participants

Un spectacle sonore

Modération Teresa Faucon, maîtresse de conférence en cinéma à l’Université Sorbonne nouvelle – Paris 3

9h30 : « Chantons sous la toile ! Le public fait le spectacle »

Martin Barnier, professeur des universités en cinéma à l’Université Lumière – Lyon 2.

10h : « Performer le cinéma, cinématographier la performance : scénographie et poïétique des performances audiovisuelles »

Maxime Watier, docteur en Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3.

11h : PAUSE

11h30 : « Bonimenter au ciné »

Charlotte Hubert, artiste-performeuse, et Florence Jou, poétesse.

12h00 : « Guy Debord, ou les Hurlements des spectateurs »

Nawel Sebih, docteure en cinéma à l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3.

13h : DÉJEUNER (salle Warburg)

MERCREDI APRÈS-MIDI (12 décembre) – Salle Vasari

La séance en actes : politiques de la projection  

Modération : Mireille Berton, maîtresse d’enseignement et de recherche en histoire et esthétique du cinéma à l’UNIL à l’Université de Lausanne.

14h30 : « Perturber la séance tout en performant ! Les manifestations dans les salles de cinéma à partir du cas de la contestation de l’Âge d’or au Studio 28 »

Mélisande Levantopoulos, maîtresse de conférence en cinéma à l’Université Paris 8.

15h : « Le plaisir partagé avec l’ennemi : les séances dans les cinémas de Metz pendant la Seconde Guerre Mondiale »

Anthony Rescigno, docteur en Arts à l’Université de Lorraine.

15h30 : ‘‘Love, Tears and Politics: Screening and reception of Indian films in Soviet Union’’

Deimantas Valančiūnas, Associate Professor of Visual and Popular Cultures of Asia, Institute of Asian and Transcultural Studies, Vilnius University.

16h30 : PAUSE

Séances en autogestion d’hier et d’aujourd’hui

17h : « Un cas d’autogestion ouvrière à Fabbrico (Reggio d’Émilie) »

Federico Lancialonga, doctorant en cinéma à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

17h30 :  « L’expérience des Ragazzi del Cinema America de Rome »

Federico Bernacchi, Valerio Carocci, programmateurs et activistes.

18h30 : Cocktail

JEUDI SOIR (13 décembre)

Soirée de clôture au cinéma le Grand Action (5 rue des écoles, 75005, Paris), suivie d’un verre.

Performer la séance télévisée

20h30 : Projection de Uno contro tutti, avec Carmelo Bene (Italie, Maurizio Costanzo Show, 1994).

En partenariat avec l’association Image et Parole.


[Mise à jour] Appel à communication – Colloque 11-12 décembre 2018 – « Quand montrer c’est faire : performer la séance »

Appel à communication

«  Quand montrer c’est faire : performer la séance »

Colloque Kinétraces 2018

Dans le cadre du projet Séance(s)

11-12 Décembre 2018 à l’INHA

Appel à communication_Colloque Kinétraces 2018_INHA

 

Modalités de soumission :

Les propositions de contribution seront soumises avant le 15 septembre 2018 à l’adresse suivante : projet.seances@gmail.com

Ces propositions (rédigées en français ou en anglais), transmises en fichier attaché (.pdf de préférence), seront composées :

–  d’une proposition d’environ 500 mots, accompagnée d’un titre

–  d’une bio-bibliographie de l’auteur de 250 mots maximum.

Une réponse sera adressée début octobre 2018. Le colloque se tiendra courant décembre 2018.