Séance tenante ! Cycle de projections à la Fondation Pathé

Du 26 septembre au 16 octobre 2018

La Fondation Jérôme Seydoux – Pathé donne Carte Blanche à l’association Kinétraces dans le cadre du projet Séances

Le cycle « SEANCE TENANTE ! » invite les spectateurs de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé à découvrir une programmation entièrement consacrée à la séance de cinéma des débuts du cinématographe.

Grâce à une recherche unique menée depuis 2016 par l’association Kinétraces, la salle obscure sera proposée à la découverte sous deux angles particuliers : comme acteur cinématographique à part entière dans une sélection de films où la vie de la salle est intégrée au déroulement d’une intrigue, mais aussi à travers des reconstitutions de séances des premiers temps du cinéma.

« SEANCE TENANTE ! » met en évidence que de nombreuses productions ont utilisé l’univers de la salle de cinéma, ses cabines de projection, le travail en coulisses, de la vendeuse de billets à l’ouvreuse, en passant par les musiciens et les bruiteurs, sans oublier les spectateurs… qui deviennent le ressort comique ou dramatique du récit. La salle obscure accueille tous les fantasmes, ceux qui défilent sur la pellicule et apparentent la séance à un rêve éveillé, mais aussi ceux qui se déroulent dans les fauteuils transformant la séance en scène de séduction. Le genre policier a aussi d’emblée exploité le pouvoir de révélation du film comme preuve juridique, l’inscription sur la bande permettant de révéler l’identité d’un meurtrier ou… l’infidélité d’un conjoint.

« SEANCE TENANTE ! » propose également de partir à la découverte de séances de cinéma d’époque reconstituées. Au programme : une ciné-conférence composée et menée par Germaine Dulac en 1924 au musée Galliera, deux séances typiques de l’Omnia-Pathé (quelques mois avant la guerre en juin 1914 et en décembre 1919) ; et la représentation de Vie et passion de notre Seigneur Jésus-Christ de Ferdinand Zecca, film emblématique de la maison Pathé, tel qu’il fut présenté en mars 1907 aux Folies dramatiques avec la partition d’origine composée par Charles Quef.

Des copies rares provenant des cinémathèques françaises et européennes ont été rassemblées pour l’occasion.

Programme du 26 septembre au 2 octobre 2018

Chaque séance sera l’occasion d’un billet sur ce carnet Hypothèses.

La Fondation Jérôme Seydoux-Pathé et l’Association Kinétraces remercient Gaumont Pathé-Archives, le Centre National du Cinéma et de l’Image animée, la Cinémathèque française, Lobster-Films, l’Institut Lumière, la Cinémathèque de Toulouse, le Eye FilmInstitut, la Cineteca di Bologna, El Centro Sperimentale di Cinematografia, le Deutsches Filminstitut, Park Circus, Warner Bros, les Films Starewitch, et la Maison de la recherche de l’Université Sorbonne nouvelle-Paris 3 pour leur soutien.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.